tape-top-left tape-top-right

Jean Rochefort est Georges Méliès

RÉ-ENCHANTER LE QUOTIDIEN

«En découvrant le livre de Mathias Malzieu, et en lisant son scénario, je me suis dit que c'était formidable de pouvoir faire un fi lm d'animation aujourd'hui sans effets spéciaux sophistiqués mais teinté d'un fantastique presque artisanal. Mathias – et Jack, son petit héros – tutoie la fantaisie et l'imaginaire avec facilité et générosité, ce dont nous manquons un peu dans notre quotidien, mais aussi dans les fi ctions qu'on a l'habitude de voir. J'ai été tellement touché par cette histoire que j'étais presque jaloux de ces personnages dessinés !»

BRICOLEUR GÉNIAL

«Mon personnage, Georges Méliès, rencontre Jack par hasard et tombe en émerveillement devant son coeur-pendule, fabriqué à partir de pièces d'horlogerie. C'est grâce à cette découverte fantastique que Georges, bricoleur de génie, peut enfi n mettre au point la caméra dont il rêve et rendre le mouvement suffi samment crédible pour répondre à son goût pour le fantastique. Il se lie d'amitié avec ce garçon qu'il entreprend de rendre heureux. Je crois que Mathias m'a confi é ce rôle parce qu'il s'est dit que j'avais un certain penchant pour l'incongruité».

COMPLICITÉ IMMÉDIATE

«Il faut dire que ma rencontre avec Mathias a été immédiatement affectueuse. À ma grande surprise, il m'avait demandé de participer à l'enregistrement de son album, puis de tourner le clip avec lui. Dès que je l'ai rencontré, il s'est produit une véritable alchimie et je me suis dit ‘Je ne vais pas perdre mon temps, je vais m'enrichir et peutêtre lui aussi s'enrichira-t-il à mon contact'. C'est donc une belle rencontre, heureuse et gratifi ante». «Pendant l'enregistrement, je me sentais en complicité et en osmose avec Mathias. Dans ces cas-là, j'aime bien me laisser aller au rire car je pense que c'est la meilleure façon de travailler. D'ailleurs, les consignes des deux réalisateurs étaient simples, claires et précises, sans digressions inutiles, ce que j'aime particulièrement. Quand on est en confi ance, le mur générationnel s'effondre : je suis très sensible au fait d'avoir des amitiés avec des gens infi niment plus jeunes que moi et j'espère que cela durera le plus longtemps possible».

Le personnage de Georges Méliès

Noter cette page

TEMPS DE GENERATION DE LA PAGE : 50ms
Fichier généré le 16/09/2019 à 21:37:05