La chèvre de Monsieur Seguin
page 1 / 5

M. Seguin n'avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres. Il les perdait toutes de la même façon : Un beau matin, elles cassaient leur corde, s'en allaient dans la montagne, et là-haut le loup les mangeait. Ni les caresses de leur maître, ni la peur du loup, rien ne les retenait. C'était, paraît-il, des chèvres indépendantes, voulant à tout prix le grand air et la liberté.

Le brave M. Seguin, qui ne comprenait rien au caractère de ses bêtes, était consterné. Il disait : - C'est fini ; Les chèvres s'ennuient chez moi, je n'en garderai pas une.

Cependant, il ne se découragea pas, et, après avoir perdu six chèvres de la même manière, il en acheta une septième ; seulement cette fois il eut soin de la prendre toute jeune, pour qu'elle s'habitue mieux à demeurer chez lui.

Ah ! qu'elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin. Qu'elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande ! et puis docile, caressante, se laissant traire sans bouger, sans mettre son pied dans l'écuelle ; Un amour de petite chèvre.

M. Seguin avait derrière sa maison un clos entouré d'aubépines. C'est-là qu'il mit sa nouvelle pensionnaire. Il l'attacha à un pieu au plus bel endroit du pré, en ayant soin de lui laisser beaucoup de corde, et de temps en temps il venait voir si elle était bien. La chèvre se trouvait très heureuse et broutait l'herbe de si bon coeur que M. Seguin était ravi.

- Enfin, pensait le pauvre homme, en voilà une qui ne s'ennuiera pas chez moi !

M. Seguin se trompait, sa chèvre s'ennuya.

Un jour, elle se dit en regardant la montagne :

- Comme on doit être bien là-haut ! Quel plaisir de gambader dans la bruyère, sans cette maudite longe qui vous écorche le cou... C'est bon pour l'âne ou pour le boeuf de brouter dans un clos !... Les chèvres, il leur faut du large.

Des coloriages de contes d'Alphonse Daudet sont également disponibles sur Hellokids.com !


Montagne loup chèvre

La chèvre - LES AMIS DE SCOOBY
Vos commentaires

34 vote(s) - Note moyenne 4.5/5

5/5

jeudi 07 Avril 2016 à 19h56

Contrairement à une idée, que j'ai souvent lue ou entendue, le conte ne dit pas que c'était mieux chez monsieur Seguin, puisque la chèvre, sachant sa fin proche refuse quand même d'y retourner. Ce qu'il dit c'est que la soif de liberté est plus forte que tout et que même pour un jour elle vaut qu'on en profite tant qu'on peut avant de mourir. La petite chèvre aura vécu et vu plus de choses dans sa courte journée que dans toute une vie attachée.

5/5

samedi 02 Avril 2016 à 18h37

Ce récit pathétique me plait bien la fin pourrait être très drolle si M Séguin venait sauver blanquette a la fin

4/5

dimanche 17 Janvier 2016 à 19h18

Cool mais triste

5/5

samedi 09 Janvier 2016 à 22h08

Bonjours a tousse je sui gaelle je sui tristes pour la chèvre de m sogin mrc a touse

5/5

samedi 09 Janvier 2016 à 22h05

Beaux

4/5

samedi 24 Octobre 2015 à 12h54

Je la lis avec nostalgie. Elle est une référence que je donne à mes enfants sur le prix de la liberté à tout vent

4/5

mercredi 21 Octobre 2015 à 08h06

j aime bien cette histoire

4/5

dimanche 18 Octobre 2015 à 18h23

c'est trés triste. ça me rappelle mon enfance . j'en suis vraiment nostalgique

5/5

mardi 01 Septembre 2015 à 16h35

ce livre de conte est au programme GS2 pour mon fils, je l'ai lu et à 40 ans j'ai pleuré comme une madeleine

4/5

dimanche 30 Aout 2015 à 14h49

Je raconte cette histoire à mes petlits enfants mais je change la fin C'est mr Séguin qui sauve la chèvre en tuant le loup

Voir les autres commentaires
Noter cette page
1 2 3 4 5

 

 

 

TEMPS DE GENERATION DE LA PAGE : 148ms
Fichier généré le 25/08/2016 à 14:47:03